Now Playing Tracks

Last training is done, tomorrow is the big day but will the pipe be go enough to give to chance to the guys to do the show they deserve??? We shall see… @arthur_longo @johannbaisamy ALLER LES BOYS!!!

Inside Sochi Ep 2!

Ca y est toutes les équipes de France TV et moi-même sommes arrivé du coté du Sochi ! Plus précisément dans la petite vallée de Krasnaya Poliana théâtre de toutes les épreuves outdoor de ces 22ème Jeux Olympiques d’hiver.

Dès nos premiers contacts avec les bénévoles russes, nous sentons un réel désir de réserver aux visiteurs un accueil chaleureux et de montrer que la Russie est fière d’accueillir l’évènement olympique. Je ne crois pas que ce soit une ligne de conduite ordonnée, leur gentillesse est bien sincère. Tout dépend évidement de leur rôle, les agents de sécurité (et ils sont nombreux) sont beaucoup moins souriant comme le veut la fonction. Après tout ils sont la pour assurer notre sécurité, on ne peut donc pas leur en vouloir ! Il semblerait que « l’œil de Moscou » soit bien présent. Les caméras de surveillance font partie intégrante de la décoration des façades des immeubles et de nombreux ballons dirigeables sillonnent les airs. Toutefois, je n’ai pas l’impression d’être sur-surveillé, nous sommes assez libres de nos mouvements, rien de plus contraignant que  lors des précédentes olympiades auxquelles j’ai pris part. Mais j’ai envie de dire pour le moment car les Jeux n’ont pas encore officiellement démarré.

Tout n’est pourtant pas tout rose dans « la clairière rouge ». Les travaux ayant été réalisés dans un temps record, on ne peut pas s’attendre à ce que tout soit parfait ! Et ca ne l’est pas. Chaque matin au petit déjeuner les anecdotes fusent ! Fuite d’eau dans le hall de l’hôtel, température des douches passant du froid sibérien à l’ébouillantage, chauffage défaillant, poignés de portes peu robustes, … le tout dans des hôtels de grand standing pour un contraste saisissant ! Mais bon, ce ne sont que de petits désagréments matériels qui dérangent certains journalistes probablement habitués au luxe !

Pour ma part ce qui me dérange le plus est de savoir comment cet ancien petit village perdu au milieu de montagnes majestueuses va survivre à l’après JO.

Les constructions sont en carton-pâte, nous avons l’impression de vivre à Disneyland ou en plein cœur des studios d’Hollywood. Tout paraît faux et surtout très mal intégré au paysage. Une sorte de vilaine verrue prête à s’infecter, dans un parc naturel inscrit au patrimoine de L’UNESCO pour sa grande biodiversité!

L’endroit se prêterait pourtant bien au développement des sports d’hiver en Russie, les remontées mécaniques sont top, le domaine skiable est intéressant, les montagnes peuvent donner le vertige aux meilleurs freeriders… Mais pour accueillir les Jeux Olympiques il faut construire, beaucoup construire ! Et je ne pense pas que la station soit en mesure d’attirer un nombre assez important de visiteurs pour assurer un avenir à cette vallée.

Malheureusement le challenge pour Poutine n’est pas la, mais bien dans l’unique but de réussir ses Jeux Olympiques quoi qu’il en coute aux investisseurs et bien plus tristement aux locaux expropriés et à la planète souillée pour qu’on puisse tous rêver devant de grands champions pendant 15 jours ! On est loin de la devise de Coubertin mais l’effervescence est la, le spectacle commence…

image

image

image

Sochi J-7

image

Les JO approchent et cette année je vais avoir un rôle bien différent !

En effet, je ne serai pas athlète (il faut bien laisser un peu la place aux jeunes !!!) mais je vais être consultant pour France TV pour les disciplines freestyle.

Je vais donc à travers une petite chronique régulière vous donner mon ressenti et les anecdotes quotidiennes sur place.

A une semaine de mon départ, je suis super excité de pouvoir participer à cet évènement incroyable d’une manière différente. La pression n’est bien sur pas la même mais elle est bien présente. Ce sera une première pour moi et j’ai évidement envie de bien faire, j’ai envie de partager ma passion pour le snowboard, de pouvoir faire comprendre ses subtilités et de le faire apprécier par tous.

J’ai également un regard très intéressé sur l’équipe de France qui n’aura de représentants qu’en half pipe, le slopestyle n’ayant pas été une priorité pour la fédération (on reviendra la dessus plus tard) ! Mais coté half pipe nous avons une belle équipe avec en chefs de file Arthur Longo et Sophie Rodriguez que j’ai accompagné aux US en début de saison pendant 3 semaines.

J’ai rarement vu Sophie aussi motivée et avec le répertoire de figures qu’elle a il ne manque vraiment pas grand chose pour qu’elle décroche la médaille qu’elle mérite pour sa 3eme olympiade. Nous savons que la concurrence est rude avec notamment les américains (comme d’hab !) mais c’est la course d’un jour et il faut être prêt à tout donner… Arthur de son coté n’a pas eu un parcours facile avec pas mal de petites blessures venues perturber sa progression, mais il n’a jamais baissé les bras. Son talent naturel combiné avec le travail qu’il a fourni depuis Vancouver permettent d’y croire.

Sans oublier Johann Baisamy et Clémence Grimale pour lesquels ce sera une première donc une motivation énorme et Mirabelle Thovex qui représentera fièrement mais malheureusement seule la famille.

Je suis aussi très impatient de voir débuter l’épreuve de slopestyle, nouvelle discipline pour Sochi. Le niveau en slope est hallucinant. Il est vraiment difficile de dire aujourd’hui qui va gagner, il y a évidement des noms qui sortent du lot, Mark Mc Morris, Max Parrot, Stale Sandbech, Torstein Horgmo… et Shaun White ! Oui Shaun s’est remis au slopestyle à la suite de l’annonce de son intégration au sein des disciplines olympiques avec comme objectif principal de remporter le pipe et le slope ! Autant je me fais assez peu de soucis pour lui en pipe, mais pour ce qui est du slope ce n’est pas gagné d’avance ! C’est un compétiteur comme il en existe peu dans l’histoire, c’est quelqu’un qui ne laisse rien au hasard mais à la vue du niveau affiché lors des X games à Aspen ces derniers jours (auxquels Shaun n’a pas participé pour privilégier l’entrainement et la fraicheur physique) je me permets un peu de scepticisme ! A suivre de prêt car au delà de l’enjeu du résultat, c’est une discipline ultra spectaculaire.

Voilà pour le décor sportif, une inconnue se situe pour moi dans la capacité de la Russie à réussir ses Jeux. Nous avons bien sur tous entendu les histoires de corruption, d’expropriations sans concession, les sorties de Poutine contre la participation d’athlètes homosexuels puis ses tentatives de rattrapage…  l’argent dépensé à outrance pour créer de toutes pièces un spectacle et prouver au monde la puissance qu’est la Russie au détriment de toute éthique !

Je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre en arrivant là-bas mais une chose est sure, les JO font et feront toujours rêver, nous allons voir de très beaux exploits et certains athlètes vont marquer l’histoire…

Until next time Costa Rica! First time here and really loved it. Nature is wild and pure, people are welcoming and fun… Thx a lot @fedepilurzu for the stay, Cala Luna Tamarindo, best hotel on earth @lopecp @alloceansurfboards for welcoming us and @patbeven for the connections! We’ll come back for sure… Now 3 days at home and off to Colorado, time to go snowboard :-)) (à Aeropuerto Internacional Juan Santamaría (SJO))

"Snurfboarding" Belharra!

On dit de Belharra que c’est une des montagnes du Pays Basque. J’ai plus l’habitude de descendre les pentes sur l’eau sous forme
solide, mais des qu’une montagne se présente à moi je suis curieux! Le premier ressenti quand on arrive près du pic est l’humilité, on se sent tout petit et vulnérable. En tant que novice de l’endroit, il ne faut surtout pas bruler les étapes, mais une fois observation faite de quelques vagues des pionniers (Stéphane Iralour, Peyo Lizarazu, Eric Rougé…) mon coéquipier (Pierre Rollet, jeune surfeur Angloy) et moi avons décidé d’y aller.
Pour moi c’est une sensation qui se rapproche beaucoup du snowboard, avec une pente interminable et une vitesse qu’on n’a vraiment pas l’habitude d’atteindre en surf! Le surf peut etre en général assez égoïste mais dans ces cas là, la sécurité est primordiale et chacun jette un oeil sur ce que font les autres. Je voudrais donc dire un grand merci à tous les équipages présents pour nous avoir aidé dans ce premier pas!

image

C’est parti

image

mise à l’eau au lever du jour (c:sylvain cazenave)

image

Stéphane Iralour

image

Après l’effort, le réconfort!

To Tumblr, Love Pixel Union